Carla, le dessin et le CSA

Ah, ma première censure officielle… J’en suis tout émoustillé.

Voici un petit clip dessiné réalisé pour le Front de Gauche et destiné à être diffusé dans le cadre de la campagne des législatives sur les chaînes de télévision nationales (« Expression directe »).

Le dessin de début du clip, montrant Nicolas et Carla quittant l’Elysée, a été censuré par le CSA.

Ce dernier a donné ses instructions à l’oral, demandant d’effacer deux choses : la bulle qui dit « Pôv’ cons » et Carla Bruni ; les justifications, à l’écrit, se gardent bien de préciser les raisons de cette demande et restent dans un flou plus qu’artistique, évoquant « la nécessité, en regard des principes de respect de l’honneur, de la considération et des droits d’autrui (…) de retirer les images de caricature à l’entame de l’émission… ».

Que l’on souhaite enlever le « pôv’ cons » est déjà sujet à débat ; en effet, n’est-ce pas là une citation, une expression popularisée par l’ex-président lui-même ? Citer le chef de l’Etat serait donc contraire à son honneur et à sa considération ?

Que l’on souhaite ensuite enlever l’image de Carla Bruni est encore plus intriguant. Celle-ci a en effet l’habitude d’être sous les feux de la rampe, étant devenue officiellement Première dame il y a plus de quatre ans ; il n’est donc pas du ressort de sa vie privée qu’elle ait à quitter l’Elysée. Le dessin, en plus, n’est pas spécialement méchant… à moins que l’on ne considère la présence de la guitare comme diffamatoire ? Sinon, serait-ce le fait de porter son bébé en écharpe dans le dos, à l’africaine, qu’il faut considérer comme portant atteinte à son « respect » et à sa « considération » ? Un tel choix laisse rêveur…

Dans les deux cas, le contenu, s’il peut paraître irrévérencieux (et ça, je l’espère bien !), ne me paraît ni injurieux ni diffamant. Alors ? Le CSA se préoccupe-t-il vraiment de la qualité du clip du Front de gauche, ou faut-il penser que le spectre de Sarkozy plane encore au-dessus des 9 conseillers, les bien nommés ?

Avant :

Après : On distingue nettement le « coup de ciseau » du censeur et le recadrage aléatoire qui en a résulté. La bande claire en-dessous est destinée aux sous-titres (ça, par contre, ça peut se comprendre).

Le clip, en version originale (non censuré)

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

2 Réponses to “Carla, le dessin et le CSA”

  1. troud Says:

    « Le CSA se préoccupe-t-il vraiment de la qualité du clip du Front de gauche, ou faut-il penser que le spectre de Sarkozy plane encore au-dessus des 9 conseillers, les bien nommés ? »

    Beh moi j’opte pour la deuxième solution^^
    Tsss, c’est risible, courage vieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :